Aller au contenu
Le flexitarisme, c’est quoi ?
imported-fr

Le flexitarisme, c’est quoi ?

This content is outdated, we are currently working on updating it!
philosophie-de-vie-qualite-aliments-legumes-legumineuses-tendance-alimentaire

 

Le
flexitarisme est un terme assez récent mais il explose sur

les réseaux sociaux. Il est apparu en premier aux USA. Le nombre de
végétariens
ne cesse de croître en Europe. De ce fait, le
flexitarisme se répand. Le


flexitarisme est considéré comme un
nouveau mode de consommation pour les uns

et une
vraie philosophie de vie pour les autres. Ce
nouveau comportement
alimentaire privilégie les légumes et les légumineuses
. Les fléxitarien consomment

de la
viande en moins grande quantité avec une qualité certaine. Que faut-il

savoir sur le flexitarisme ? Est-ce une lubie passagère ? Est-ce un

nouveau mode de vie ?

Flexitarisme, la définition

Cette
nouvelle tendance alimentaire consiste à
réduire sa
consommation de viande
sans pour autant y renoncer.
Le flexitarisme est une manière saine de s’alimenter sans se priver tout en
profitant des bienfaits de toutes les catégories d’aliments
. En effet,
le
flexitarien mange des œufs, des produits laitiers, des céréales, des légumes ou
encore des fruits
. Il ne fait l’impasse sur aucun groupe d’aliments.
Les flexitariens ne sont pas des végétariens. On les appelle

souvent les « 
semi-végétariens ».  Le flexitarisme n’a rien de figé ni de rigide.

La plupart des adeptes ont choisi ce mode de vie pour
améliorer leur santé,
protéger les animaux ou encore pour des valeurs morales
. C’est un véritable

mouvement porté par la tendance « healthy » et responsable.

Flexitarisme, les bienfaits

Le flexitarsime séduit pour ses nombreux bienfaits sur l’organisme.

 

  • Cette nouvelle tendance alimentaire est « bonne »
    pour la santé. En effet, depuis quelques années, on pointe du doigt la
    consommation de viande et ses excès
    . Manger de la viande tous les jours serait
    source d’obésité ou encore de maladies cardio-vasculaires… Consommer plus de
    fruits et légumes comme les légumineuses s’avère donc un choix judicieux.
  • Le flexitarisme n’a rien de contraignant même pour les
    familles. En effet, on ne prive pas l’enfant de nutriments, on adapte en
    remplaçant les protéines animales par des protéines végétales ou des saveurs
    oubliées
    . De ce fait, l’enfant découvre de nouveaux goûts et une nouvelle façon
    de consommer.
  • Les flexitariens sont sensibles à la qualité des aliments.
    Ils préfèrent acheter les fruits et légumes dans les magasins Bio, aux producteurs
    locaux ou les cultiver directement. Ils aiment les filières courtes.
  • Le flexitarisme est plus écolo.  L’élevage est responsable d’un surplus des
    gaz à effet de serre, c’est bien connu. De plus,  les hectares voués à l’élevage ne le sont pas
    à l’agriculture alors que la production de viande est cinquante fois plus
    consommatrice d’eau que la production de céréales.
Nouvelle habitude de consommation alimentaire, le

flexitarisme gagne du terrain en France.
Être flexitarien, c’est consommer
moins de viande, mais la choisir avec précaution et attention
. Les
flexitariens
végétalisent leur assiette
sans se prendre la tête en variant les plaisirs et

les goûts.
Que pensez-vous de ce nouveau mode alimentaire ?
Est-ce un tendance passagère ou une véritable volonté de

changement ?