Aller au contenu
3 reproches faits aux marques par les blogueurs
imported-fr

3 reproches faits aux marques par les blogueurs

This content is outdated, we are currently working on updating it!
reproches-blog-blogueur-marque-profil

 

Les marques se demandent souvent ce qu’attendent les
blogueurs
et se retrouvent face à des requêtes mal comprises ou mal interprétées.

Pour remédier à cela, de
nombreuses marques ont décidé de passer par des
agences comme Hivency
. Néanmoins, certaines marques font appel en direct à des
blogueurs.
 

Quels sont les 3 reproches le plus formulés aux marques dans leur
approche ?

Tout d’abord, au niveau mondial, même si cela peine un peu en

France,
les blogueurs sont la 1ère catégorie d’influenceurs désignés par le
milieu de l’influence marketing
. Le saviez-vous ?
Les entreprises ont conscience de l’importance des blogueurs au
sein d’une stratégie d’influence
. La première étape franchie, elles ont encore

de
nombreuses difficultés pour communiquer efficacement.

 

  • Quel est le profil d’un blogueur aujourd’hui ?

La majorité des blogueurs ont entre 25 et 35 ans néanmoins

cela s’étend jusqu’à 45 ans. En moyenne, les lecteurs ont plus de 22ans. En

effet, les plus jeunes sont attirés par les médias vidéo à grignoter. La plupart

des blogueurs ont un blog par passion. Seulement 15% en font leur activité

professionnelle. Cependant,
le blogueur se professionnalise de plus en plus.
  • Quels sont les reproches faits aux marques ?

– Ne pas se renseigner sur le contenu des blogs

Très souvent, la marque envoie un mail similaire à plusieurs

blogueurs pour une
proposition de collaboration. Or,
derrière chaque blog se
cache une personne, un état d’esprit, une éthique et donc un univers
. Le contenu ou même le

prénom de la personne est fréquemment zappé au profit de la campagne marketing. Si l’on désire une
relation saine autant bien débuter, non ? L
’émail

est le
canal de communication préféré des blogueurs quand celui-ci est un
minimum
personnalisé
. Un
mauvais ciblage fait
perdre du temps à la marque et au blogueur
mais aussi
donne une image négative de la marque au blogueur, c’est bien dommage. Il est donc important pour l’entreprise

de jeter un œil au blog avant de prendre contact.

– L’absence de transparence des conditions proposées

Lorsque les premiers échanges ont eu lieu, les
conditions de la collaboration
sont énoncées. Ces propositions peuvent manquer de clarté. Les blogueurs

expriment alors des reformulations et des souhaits. Il ne faut pas oublier que


le blogueur est intégralement compris dans le plan média alors pourquoi le négliger ?
De plus, certaines marques n’hésitent pas à proposer un

contenu pré-écrit ou pré-établi avec des attentes précises. Cela est rédhibitoire pour un vrai blogueur. Quelques entreprises sont encore sans scrupule et pensent
pouvoir utiliser les blogueurs

néanmoins ils ne sont pas des
panneaux publicitaires.
Certaines marques n’acceptent pas la critique tout comme le blogueur a parfois dû à comprendre les désirs des marques. Cela va dans les deux

sens. Un blogueur doit savoir faire des concessions quand son écrit ne convient pas dans la

mesure du raisonnable, nous sommes bien d’accord. Pour éviter cela,
il est important de délimiter dès le
début des échanges les demandes de chaque partie et de les exprimer clairement
. Être

à l’écoute demeure le secret du succès du bonne relation marque/blogueur.

– Le manque de partenariat à long terme

Quoi de mieux qu’une
relation de confiance entre deux partenaires ?


Les blogueurs apprécient travailler sur une période longue avec les marques.

De la sorte,
le blogueur a un sujet d’expertise. Il est pris au sérieux par son lectorat et par les autres marques. Cette démarche positive est également favorable pour l’entreprise.

Le ponctuel est intéressant lorsqu’il s’agit d’un produit unique mais les marques

sortent de nouvelles gammes à chaque saison.
Privilégier les
vrais contacts et une réelle relation sont essentiels
. Il est conseillé de faire
perdurer une collaboration si celle-ci a fonctionné. En plus,
ce mode de fonctionnement est bénéfique pour le référencement naturel des deux parties.
Fort heureusement, les blogueurs ont la sensation d’être de

mieux en mieux compris même si certains progrès restent à faire de toute part.

En effet, la rémunération est encore tabou en France. Au sein d’autres

pays, financer une collaboration est bien ancré. La
relation marque/blogueur a de beaux jours devant
elle
,
il suffit de savoir l’entretenir, comme toujours.
Que pensez-vous des
relations entre les marques et les
blogueurs
 ?